La colocation, ce qu’il faut savoir

La majorité des jeunes opte pour la colocation pour leur premier logement. Une vie sociale importante, les raisons budgétaires sont des facteurs qui peuvent pousser à faire le choix de la colocation. La colocation peut être un bon choix, voire même rentable, à condition d’en connaître les rouages.

La signature du bail

Pour la colocation, l’état impose le bail. La signature du bail est une étape très importante à ne pas négliger dans la colocation. Le nom de chaque colocataire doit figurer sur le contrat. Sans signer le bail, vous vous trouvez dans une situation illégale, car la sous-location est interdite. Vous n’avez pas également le droit sur le logement et le droit de prétendre aux différentes aides financières. Participer au paiement du loyer ne signifie pas que vous êtes un colocataire. Tant que vous n’avez pas signé le contrat de bail, vous n’êtes pas reconnu comme un colocataire et vous ne pouvez pas bénéficier des avantages de la colocation. Pour le contrat de bail, deux solutions s’offrent à vous :

  • Le bailleur signe un contrat de bail pour chaque colocataire
  • Un contrat unique est signé par tous les colocataires

Les obligations

La colocation ne se résume pas à vivre ensemble, elle comporte non seulement des obligations des colocataires à l’égard de leur propriétaire, mais également des obligations entre eux. Avant de se mettre en colocation, il est important de connaître ses obligations. Dans la majorité des cas, elles sont indiquées dans le contrat de bail. Avant d’accepter les règles et les obligations des colocataires, prenez le temps de bien analyser le contrat, car le non-respect entraînera la résiliation de ce contrat. Et comme vous allez passer presque votre temps dans le logement, ne signé qu’une fois que vous êtes sûr que les conditions vous conviennent. Comme tout contrat de colocation, il doit être stipulé dans ce dernier que chaque colocataire est tenu du paiement de l’intégralité du loyer et de toute somme due au bailleur.

L’assurance habitation

Une assurance habitation est exigée par la loi. Elle permet aux locataires de s’assurer contre les risques locatifs. Et pour être conforme à la loi, une attestation d’assurance est fournie au bailleur lors de la remise des clefs et chaque année. Et pour éviter tout conflit de responsabilité entre les assurances, les colocataires doivent être inscrites chez la même compagnie d’assurance. Car en cas de soucis l’assureur pourrait refuser de rembourser des dégâts. Avec la hausse du taux de la colocation, certaines compagnies d’assurances proposent des assurances spécifiques pour les colocataires. Le bailleur et les locataires peuvent également définir que l’assurance habitation soit souscrite par le bailleur pour le compte des colocataires. Dans ce cas, le coût de l’assurance est répercuté sur les loyers.